Renaissance

C’est en novembre 2018 que Sonia Mielke, aujourd'hui Présidente de MontCapel, découvre que la chapellerie de Montazels a fermé ses portes pour de bon, entraînant la perte de 9 emplois et la disparition évidente d'un savoir-faire unique en France.

 

Sonia connaît bien le village car ses grands-parents y habitaient et elle y a passé toutes ses vacances d’enfance. C’était un crève-cœur de voir cette chapellerie s'éteindre la dernière de la Haute Vallée de l’Aude.
 

Pendant les 10 mois qui suivent, elle étudie le sujet, mobilise sa famille et ses amis, échange ses idées avec les différents acteurs privés et publics. Un premier groupe de personnes s’installe autour du projet de redémarrage de la chapellerie et il est décidé de créer une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) pour répondre à ce projet d’une complexité inouïe. Le mouvement coopératif régional, l’URSCOP, accompagne et soutient le projet de façon très efficace. Une vraie relation de confiance et de collaboration se crée avec la Mairie de Montazels.

En septembre 2019 la coopérative voit le jour avec 7 coopérateurs fondateurs. En octobre 2019 les premiers ouvriers rejoignent l’aventure et deviennent coopérateurs à leur tour. Depuis, plus de 170 personnes et entreprises nous ont rejoint pour former un capital de 350.000€. Cet argent est principalement consacré aux investissements et salaires nécessaires pour redémarrer la production. En effet, les machines ont toutes entre 50 et 100 ans et ont besoin d’être restaurées et réparées.

La renaissance est là, mais elle reste très fragile. Nous savons que nous avons besoin de 300.000€ supplémentaires pour redémarrer la production de façon viable.

Tous les jours, nous nous battons pour faire revivre cette chapellerie qui est unique en France.

Réouverture 01/10/19

Avec, de gauche à droite, Jean-Luc Théraulaz, Elody Pourquié, Sonia Mielke, Serge Anton et Elisabeth Anton.

Sonia Mielke, Présidente de MontCapel